Une lettre de Charles Ier, dernier Empereur d’Autriche


Dans le numéro 53, de juin 2006, de Malte Liban Information, la princesse de Bourbon Lobkowicz publie une très belle lettre du dernier empereur d’Autriche, son oncle, Charles Ier. La voici avec sa brève présentation.


En ces jours où les nations se sentent trompées par leurs dirigeants et se savent en grand péril, j’aimerais vous citer une lettre, datée du début de la guerre de 1914 ; elle émane de mon propre oncle, Charles d’Autriche, dernier Roi de Hongrie, dernier Empereur d’Autriche :

« Peut-être nous entendrions-nous mieux sur les choses humaines si nous commencions par nous entendre sur les choses divines. Droit du peuple, droit du pouvoir, que tous s’inclinent devant les droits de Dieu. Et si le signe d’une autorité nécessaire est inscrit sur le front des Rois, cette autorité sera une autorité déléguée qui s’exercera non point en leur nom, mais au nom de Dieu. Et s’il reste aux peuples un devoir de juste sujétion, ce sera une sujétion filiale qui ne se reportera non point à l’Homme, mais à Dieu ».

Notre Saint Père Jean-Paul II a tenu, dans une cérémonie grandiose à béatifier ce jeune souverain mort un Samedi Saint à 34 ans, en exil, après avoir tenté en vain une paix séparée avec la France.

Retour à l'accueil